Les multiples bienfaits de l’activité physique après le confinement

Dans le contexte actuel, la pratique d’un sport ou d’une activité physique met en lumière ses nombreux bénéfices sous un angle différent.

On connaît les bienfaits physiologiques d’une activité physique régulière, les bénéfices à suivre les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé en terme d’activité physique quotidienne, et l’intérêt de la lutte contre la sédentarité et son cortège de maladies chroniques. Mais dans le contexte actuel de la crise sanitaire liée au Covid-19, aux multiples confinement et au retour progressif à une vie normale, la pratique d’un sport ou d’une activité physique met en lumière ses nombreux bénéfices sous un angle différent. C’est l’objet d’un excellent article publié par Alice Bellicha, maître de conférence à en STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives), dont nous proposons ici une synthèse, accompagnée de références à de précédents articles publiés sur Bretagne, Sport, Santé.

L’article complet est disponible ici : L’activité physique, un projet pour retrouver nos repères après le confinement.

L’activité physique régulière : des bénéfices physiologiques ET psychologiques

 

C’est bien évidemment le premier avantage mis en avant quand on parle de la pratique d’une activité physique régulière : une meilleur santé. Les bénéfices du sport ne sont plus à prouver, nous les avions évoqués dans notre article : Avec le sport, t’as tout bon ! Mais on évoque moins souvent les bénéfices psychologiques d’une activité physique régulière. Pourtant, cela peut contribuer à diminuer le niveau de stress et même à prévenir ou prendre en charge la dépression. Les mécanismes sous-jacents commencent à être mieux compris, vous pouvez les (re)découvrir dans notre article : Pour voir la vie du bon côté, bougez !

Pratiquer un sport, c’est créer du lien avec les autres

C’est un aspect de l’activité physique qui a bien sûr été mis en exergue suite aux confinements et à la distanciation sociale imposée par le contexte sanitaire. Pratiquer un sport, au-delà de l’aspect santé, c’est aussi appartenir à un groupe. Or, le sentiment d’appartenance sociale est fondamental dans le bien-être. La pratique en groupe est également l’occasion de renforcer le lien avec les autres, en développement notamment des capacités de coopération et d’entraide, qui pourront être réinvesties en dehors de la sphère sportive.

L’activité physique pour être plus zen

Au-delà de l’aspect bénéfique du sport pour la dépression, c’est le côté rituel de l’activité physique qui permet ici de diminuer. En effet, la mise en place d’un rituel permet de réduire significativement l’anxiété, particulièrement quand le cadre de vie habituel est perturbé. Pour mettre en place de nouveaux rituels, retrouvez nos 5 conseils pour prendre la bonne habitude de marcher (et la garder !).

Inspirons-nous des habitudes de vie des centenaires !

Dans les régions du monde qui comptent le plus de centenaires, le mode de vie traditionnel des habitant inclut une activité physique modérée mais régulière. Un exemple à suivre 😉

Toute l’info sur le sujet qui vous intéresse

Passez au Sport Santé ! Trouver une activité près de chez vous