Diabète de type 2 et sujets à risques : l’activité physique vous protège!

L'activité physique adaptée peut prévenir l’apparition du diabète de type 2 chez les personnes à risques

Le diabète de type 2, encore connu sous le nom de diabète gras, survient en général après 40 ans (contrairement au diabète de type 1 qui apparaît dès l’enfance). C’est une pathologie qui évolue silencieusement pendant de nombreuses années, favorisée par une hygiène de vie insuffisante (manque d’activité physique et alimentation trop riche).

Un régime alimentaire trop gras engendre progressivement une insulino-résistance, déclenchant ensuite elle-même une hyperglycémie et une réaction inflammatoire : c’est souvent à ce moment qu’intervient le diagnostic, car la personne présente des symptômes détectables, confirmés par une mesure de la glycémie à jeûn.

 

Des effets scientifiquement prouvés

Durant la période de latence, le sujet est dit “prédiabétique”, souvent car il présente plusieurs facteurs de risques : hérédité (cas de diabète dans la famille), surpoids, sédentarité, hypertension, etc. C’est à ce moment que le sport, ou tout simplement l’activité physique, a une place prépondérante dans la prise en charge au quotidien.

Plusieurs études scientifiques internationales ont montré, chez des sujets prédiabétiques, une réduction importante de l’apparition du diabète 2 lorsque les personnes pratiquaient une activité physique régulière.

Ainsi, une étude finlandaise a montré que l’apparition du diabète (avec hyperglycémie caractérisée) diminuait de 58% dans un groupe qui pratiquait plus de 30 minutes/jour d’activité physique.

Une autre étude s’est intéressée à des personnes prédiabétiques réparties en 2 groupes :

  • un groupe bénéficiant de conseils diététiques
  • un groupe bénéficiant de conseils diététiques + pratiquant une activité physique représentant l’équivalent de 2h30 de marche/semaine.

Dans le groupe avec uniquement une amélioration de l’alimentation, la survenue du diabète de type 2 baissait de 30%, alors que dans le groupe associant conseils diététiques et pratique d’une activité physique, l’apparition réelle de la maladie était diminuée jusqu’à 60%!

Il est important de noter que cet effet bénéfique de l’activité physique s’exerce en dehors de toute autre intervention : si vous présentez un ou plusieurs facteurs de risques pour développer un diabète de type 2, pratiquer une activité une activité physique diminuera ce risque même si vous ne changez rien d’autre dans votre quotidien!

De même, l’effet bénéfique du sport continue de s’exercer lorsque l’activité physique diminue ou est arrêtée. Toute activité physique est donc bonne à pratiquer, même si ce n’est que temporaire.

 

L’activité physique en pratique pour prévenir le diabète de type 2

Chez le sujet sain ou prédiabétique, il n’existe aucune contre-indication à la pratique d’une activité physique. Il convient toutefois d’adapter la pratique à l’état de santé et de forme de chacun, et de réaliser au préalable un examen médical complet pour avoir le feu vert de son médecin.

L’objectif est essentiellement d’adapter un mode de vie plus actif au quotidien, et d’y ajouter quelques séances spécifiques encadrées par des animateurs qualifiés. Dans le cadre du plan Sport, Santé, Bien-Être, des activités physiques variées sont proposées partout en Bretagne, en prenant en compte les pathologies de chaque participant.

Il est conseillé de pratiquer des séances d’au moins 30 minutes environ 3 fois par semaine, pour réaliser un travail aérobie (travail d’endurance léger tel que la marche rapide), mais il est également possible de réaliser des exercices de résistance. Les animateurs formés au sport santé sauront vous guider et vous conseiller des activités adaptées et ludiques, pour prendre plaisir à bouger au quotidien!

Toute l’info sur le sujet qui vous intéresse

Passez au Sport Santé ! Trouver une activité près de chez vous