Cancer du sein : du sport contre la fatigue

Le sport diminue la fatigue et améliore la mémoire après un cancer du sein

Si le cancer de sein est aujourd’hui bien pris en charge, les traitements s’accompagnent d’une fatigue chronique et de troubles cognitifs (difficultés de concentration, troubles de la mémoire…) qui peuvent persister même après la guérison.

Dans d’autres contextes, il a été démontré que l’activité physique permet de préserver les fonctions cognitives : ainsi, les personnes les plus sportives sont celles dont le déclin cognitif est le plus faible lors de l’avance en âge. De même, la progression de la maladie d’Alzheimer peut être ralentie chez les personnes pratiquant une activité physique adaptée, et l’incidence de cette pathologie est moindre dans la population physiquement active.

C’est pourquoi une équipe de scientifiques s’est intéressée aux effets bénéfiques de l’activité physique sur les fonctions cognitives chez des femmes ayant présenté un cancer du sein. Leur hypothèse était que l’activité physique améliorait la fonction cognitive en réduisant la fatigue chez les patientes, qui sont effectivement nombreuses à témoigner en ce sens au quotidien.

Près de 300 femmes, âgées en moyenne de 58ans et en rémission d’un cancer du sein, ont pris part à cette étude. Elles étaient équipées d’un podomètre pour évaluer leur activité physique quotidienne (les activités physiques modérées à vigoureuses étaient prises en compte dans l’étude) ainsi que d’une tablette pour répondre à diverses questionnaires visant à évaluer la fatigue et la fonction cognitive. Cette dernière étant étudiée selon 2 composantes : l’exécution de tâches et la mémoire de travail.

Après 1 semaine de mesures quotidiennes, les résultats démontrent que plus le niveau d‘activité physique est élevé (activité modérée à vigoureuse), moins les femmes sont fatiguées, et plus leur fonction cognitive est performante (que ce soit au niveau de la mémoire ou de l’exécution de tâches). Les auteurs supposent donc que l’effet bénéfique du sport sur les fonctions cognitives serait médié par une diminution de la fatigue. Si d’autres études sont nécessaires pour mieux comprendre les mécanismes sous-jacents, l’activité physique fait d’ores et déjà partie des recommandations apportées aux femmes pendant et après le traitement d’un cancer du sein.

Le site Bretagne, Sport, Santé répertorie l’offre d’activité physique adaptée pour les femmes porteuses d’un cancer du sein en Bretagne.

Toute l’info sur le sujet qui vous intéresse

Passez au Sport Santé ! Trouver une activité près de chez vous