Le Sport sur Ordonnance en Bretagne

Le décret du 1er mars 2017 permet aux médecins de prescrire du sport sur votre ordonnance. Découvrez la mise en pratique de cette loi en Bretagne.

Depuis plusieurs années, les études scientifiques ont largement démontré les bénéfices du sport (et plus largement de l’activité physique) sur la santé. L’activité physique est largement recommandée dans le cadre de la prévention (pour rester en bonne santé) mais également dans la prise en charge de certaines pathologies telles que les maladies cardiovasculaires, les cancers, le diabète ou l’obésité.

Aujourd’hui, le médecin peut prescrire la pratique d’une activité physique à son patient atteint d’une affection longue durée (ALD). Cette mesure de la loi de santé 2016, rebaptisée par les médias “Le Sport sur Ordonnance”, est entrée en vigueur lors de la parution du décret au Journal Officiel le 1er Mars.

 

Le Sport sur Ordonnance : l’application de la loi en pratique

 

Depuis le décret du 1er mars, si vous souffrez d’une affection longue durée (ALD), votre médecin peut ajouter la pratique d’un sport sur votre ordonnance. Attention, il ne s’agit pas de se lancer à corps perdu dans une pratique sportive de compétition! On parle avant tout d’activité physique au sens large, plutôt que de sport. Des activités physiques adaptées sont donc proposées par les structures sportives :  elles peuvent regrouper des personnes porteuses de la même pathologie (par exemple, de l’aquagym pour les femmes en traitement d’un cancer du sein), ou être composée de groupe mixte (groupe de marche mêlant personnes en bonne santé et personnes en ALD). Elles sont toujours encadrées par des personnes formées spécifiquement, la loi de santé prévoyant les métiers qui autorisent à animer ces séances d’activités physiques adaptées.

Des échanges sont prévus entre le médecin et la structure sportive, pour que le médecin puisse suivre le déroulement de l’activité physique et en évaluer les bénéfices sur la santé de son patient.

 

Le Sport sur Ordonnance en Bretagne

 

La région Bretagne, à travers le plan Sport Santé Bien Être en Bretagne (SSBE), a largement anticipé le décret d’application de cette nouvelle loi du “sport sur ordonnance”, et la possibilité offerte aux médecins de prescrire une activité physique.

Depuis 3 ans, l’Agence Régionale de Santé (ARS) Bretagne a mis en place, conjointement  avec la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS), la charte Sport Santé Bien-Être (SSBE). Cette charte s’adresse aux structures qui développent le sport santé en proposant des activités physiques adaptées, et peuvent donc recevoir des patients à qui le médecin a prescrit du “sport sur ordonnance”.

Pour être signataire de cette charte, les structures doivent proposer des activités physiques à destination des personnes porteuses de pathologies chroniques, dans un cadre sécurisé, avec un encadrant possédant les qualifications requises par la loi de santé.

Chaque proposition d’activité est examinée par le Comité de validation Sport, Santé, Bien-Être en Bretagne, qui valide ou non les activités physiques proposées. Un catalogue regroupant l’offre d’activités physiques adaptées a donc été constitué au fil du temps.

Le site internet Bretagne Sport Santé permet la mise à disposition de ce catalogue au grand public, sous la forme d’une carte de la Bretagne présentant toutes les activités physiques adaptées qui ont été validées. Une fonctionnalité de recherche est disponible, selon des critères géographiques, mais également selon la pathologie et le type d’activité souhaité.

Actuellement, une tournée des médecins est organisée dans les Côtes d’Armor par l’ARS Bretagne, pour leur présenter ce portail internet, son fonctionnement et ses possibilités, afin de favoriser l’application du décret du 1er mars et la prescription de sport sur les ordonnances.

Toute l’info sur le sujet qui vous intéresse

Passez au Sport Santé ! Trouver une activité près de chez vous